A lire “La mode féminine se dévoile peu à peu à Téhéran”, M magazine

Par Ghazal Golshiri

Du 19 au 21 juillet, une Fashion Week se tiendra dans la capitale iranienne. A tête découverte mais devant un public de femmes uniquement, les défilés féminins sont désormais acceptés, à condition d’avoir obtenu l’autorisation des autorités religieuses.

Dans une rue étroite de l’avenue Gandhi, dans le nord de Téhéran, des jeunes filles attendent tranquillement devant un immeuble. Elles sont toutes grandes et belles, vêtues de manteaux et de foulards colorés – obligatoires en République islamique d’Iran –, qui glissent sans cesse derrière la tête. Tandis que certaines trompent l’ennui en parlant sur leur portable, d’autres rigolent entre copines ou fument dans leur voiture, à l’abri des regards – en ce mois de ramadan, il est interdit de boire, manger ou fumer en public.

« Notre coach a appelé pour dire qu’elle serait en retard de dix minutes », explique Parissa, 27 ans, qui supervise ces filles, toutes mannequins. A l’approche de trois jours de défilés de mode organisés par Darab Fashion Week, du 19 au 21 juillet, elles sont là pour peaufiner leur art de défiler. Un sachet de carottes et de pommes épluchées circule entre elles. L’une est félicitée pour sa nouvelle couleur de cheveux, l’autre pour le diamant posé sur sa dent. Toutes ces scènes ont lieu sous le regard curieux des voisins, qui se demandent ce que font ces filles dans leur rue, habituellement calme.

Des politiques plus accommodants

Lire la suite sur : http://bit.ly/1HJqwB2