MADE IN FRANCE? RECONNAÎTRE L’IMPORTANCE DES SAVOIR-FAIRE ET TECHNIQUES D’AILLEURS QUI FONT LA MODE PARISIENNE | 16 juin 2022 | 18h

Rendez-vous le 16 juin 2022 à 18h à American University of Paris pour une séance consacrée aux techniques et savoir-faire venus d’ailleurs et qui font la richesse de la “mode parisienne”.

Le 16 juin 2022, le séminaire Cultures et Histoires de Mode explore la notion du « Made In France » à travers la question des techniques et savoir-faire. De quoi est faite la mode que l’on appelle « la mode parisienne » ? Est-elle uniquement le résultat de savoir-faire français ? L’œuvre d’ouvriers et d’ouvrières françaises ?

A travers le cas de la broderie indienne utilisée par de nombreuses marques de luxe parisiennes et à travers celui de la délocalisation de la production française au Portugal, le séminaire entend montrer que le « Made In France » tire en fait sa richesse de ses racines internationales, puisant dans les savoir-faire étrangers et les structures industrielles européennes. La discussion s’appuiera ensuite sur un exemple précis – celui de la marque Armine Ohanyan – pour tenter de comprendre les enjeux entourant la création d’une marque « Made In France » aujourd’hui.

Nous aurons le plaisir d’écouter:

  • Nadia Albertini, Brodeuse et historienne,

Les broderies indiennes dans la mode parisienne

  • Philipp Rupp, Designer,

French Fashion Made In Portugal

  • Armine Ohanyan, Designer,

Les coulisses du Made In France

 

Inscriptions ici: Fashion Cultures and Histories – Research Seminar Series, CNRS/ AUP | The American University of Paris 

‘The Discursive Construction of Paris Fashion: Interrogating Power Formations’, Agnès Rocamora, April 21th, 6 pm | online

Looking at the Paris of fashion media discourse Rocamora will insist on the importance of Foucault’s notion of discourse to interrogate formations of power as articulated in the media. Then drawing on critical political economy she will consider the relation between discourses and the wider structural forces that need to be accounted for to interrogate formations of power. 

 

Dr. Agnès Rocamora is Professor of Social and Cultural Studies at the London College of Fashion, University of the Arts London.  She is the author of Fashioning the City: Paris, Fashion and the Media. Her writing on the field of fashion and on the fashion media has appeared in various journals, including Fashion TheoryJournalism PracticeSociologySociétés, and the Journal of Consumer Culture. She is a co-editor of Thinking Through Fashion: A Guide to Key Theorists, of The Handbook of Fashion Studies, and of Fashion Media: Past and Present, and has contributed to various books including Fashion’s World CitiesFashion as PhotographCritical Luxury StudiesThe End of Fashion and Paris, Capital of Fashion

“Paris to Timbuktu: Asserting and Subverting French Colonial Power through Dress”, Victoria L. Rovine, April 21, 2022 / 6PM

 

This paper will explore a prominent, global symbol of European colonial empire: the pith helmet.  Focusing on France and French West Africa, I follow the white dome of the helmet as it moves between colony and metropole, from the heads of administrators and other French sojourners in the colonies, to their compatriots in France, where it served as an element of imperial propaganda. The helmet was also adopted by West Africans for whom it might serve as an extension of French power. The same garment also marked the limits of that power, as it slipped from French control to become the subject of creative reimagining in the hands of West African consumers.  Despite its hard shell, then, the pith helmet was proved unexpectedly—and for French interests, undesirably—flexible in its significations.

Continuer la lecture de « “Paris to Timbuktu: Asserting and Subverting French Colonial Power through Dress”, Victoria L. Rovine, April 21, 2022 / 6PM »

Présentation du séminaire Cultures et Histoires de Mode | Edition 2022-2023

Édition 2022/2023 :

Déconstruire l’histoire de la mode parisienne: vers un récit déhiérarchisé

 

L’histoire de la mode écrite jusqu’à aujourd’hui est principalement une histoire de la haute couture, de la créativité et du « génie » de quelques individus, de produits exclusifs et extraordinaires, de photographies publiées sur papier glacé et de la figure, devenue mythe, de La Parisienne. La mode a été largement promue par les médias, la publicité et le tourisme comme un élément essentiel de la modernité occidentale, trouvant ses racines dans la capitale française. Les discours promotionnels et culturels développés autour de Paris « capitale mondiale de la mode » – aussi séduisants et économiquement attrayants qu’ils aient pu être et soient encore – ont eu des retombées culturelles, économiques, culturelles et politiques importantes sur les autres pays et sociétés qui n’ont pas été suffisamment analysées et qui bénéficieraient d’études critiques transdisciplinaires.

S’appuyant sur les travaux fondateurs des chercheurs nous ayant précédés, e séminaire vise à déconstruire les récits dominants autour de la « mode parisienne », à contribuer à la réécriture d’histoires de mode déhiérarchisées et décentralisées.

Le séminaire propose de réorienter les recherches vers : Continuer la lecture de « Présentation du séminaire Cultures et Histoires de Mode | Edition 2022-2023 »