“L’AVIATION MILITAIRE ET LA PREMIÈRE GUERRE MONDIALE”, 6 novembre 2014, 18h30

par Luc Fournier, Chargé de mission pour le patrimoine technique au Ministère de la Culture et de la Communication (Direction générale des Patrimoines)
Lorsqu’au mois d’août 1914 se déclenche la Première Guerre mondiale, la technique aéronautique a beaucoup évolué depuis l’époque des pionniers. Pourtant, la mission que les belligérants assignent à leur aviation, soumise aux impératifs des armées terrestres, est essentiellement la reconnaissance, comme 120 ans plus tôt  à Fleurus. Au cours de la Première guerre mondiale l’arme aérienne, par la diversification des missions qui vont lui être progressivement  assignées (chasse, bombardement, reconnaissance), acquiert sa pleine dimension tactique. Sur le plan humain, se constitue le corps des aviateurs, venus d’horizons très divers et, en son sein, cette nouvelle chevalerie des temps modernes qu’on surnommera “les as”. La fin du conflit voit apparaître le bombardement stratégique et les premiers balbutiements de l’aéronavale, deux concepts emblématiques d’un second conflit que nul, pourtant, n’ose imaginer à la fin de l’année 1918.
Musée Français de la Carte à Jouer
& Galerie d’Histoire de la Ville
16 rue Auguste-Gervais
92130 Issy-les-Moulineaux

1ère séance, Atelier de prospection sur le patrimoine et les images animées, 4 novembre, 14h

L’Atelier de prospection sur le patrimoine et les images animées tiendra sa séance inaugurale à Paris le mardi 4 novembre à partir de 14h. A cette occasion il sera accueilli par la Fondation Jérôme Seydoux Pathé, ce qui permettra de présenter les enjeux de ce groupe de réflexion in situ. Outre un parcours dans l’exposition permanente et une discussion avec ses concepteurs, nous discuterons aussi des projets de l’atelier. La séance est ouverte à tous ceux qui le souhaitent: vous pouvez donc largement diffuser ce message autour de vous! Pour une meilleure préparation, il convient toutefois que les participants s’inscrivent  avant le 1er novembre en écrivant à l’adresse suivante : carnetappia@gmail.com.
Pour plus d’information sur les activités de l’APPIA, vous pourrez nous suivre grâce à notre carnet Hypothèses: ici (http://appia.hypotheses.org/). Vous trouverez notamment dans les billets récents, la présentation des quatre séances d’atelier prévues à Paris cette année, en lien avec l’Institut d’histoire du temps présent (IHTP-CNRS).

 

Élaboration du programme de l’atelier : Stéphanie-Emmanuelle LOUIS, postdoctorante Institut d’histoire du temps présent UPR 301 CNRS et Vincent Auzas, chercheur, Institut d’histoire du temps présent UPR 301 CNRS

Sélection d’expositions, Mode, et Première Guerre mondiale

-7 artistes dans la grande guerre Propagande et témoignages  (4 février au 31 décembre 2014 )

Musée de Nogent sur Marne

36 bd Gallieni

94130 Nogent Sur Marne

 -L’art des tranchés ( 17 mai au 31 décembre 2014)

Musée  de la Résistance

7 Rue Neuve Saint-Étienne

87000 Limoges

http://www.resistance-massif-central.fr/news?news_id=72

 -Rameau et son temps.Harmonie et Lumière (20 septembre 2014 au 3 janvier 2015 )

Bibliothèque Municipale de Versailles

5 rue de l’indépendance Américaine

78000 Versailles

 -La danse des formes (8 octobre 2014 au 12 janvier 2015 )

Musée Guimet

6 place Iéna

75016 Paris

http://www.guimet.fr/fr/expositions/expositions-a-venir/la-danse-des-formes-textiles-de-samiro-yuniko

 -Le glamour des année 30 (3 avril 2014 au 2 février 2015)

Musée du costume et de la dentelle

Violetstratt 12

Bruxelles

Belgique

http://www.museeducostumeetdeladentelle.be/nl/home/

-La garde robe de la contesse Greffulhe (17 déc. 2014  au 1er mars 2015)

Palais Galliera / Musée de la Mode

10 avenue Pierre de Serbie

75016 Paris

http://www.palaisgalliera.paris.fr/fr/expositions/la-garde-robe-de-la-comtesse-greffulhe

-Le bouton et la mode (25 sept.  2014 au 1er mars 2015)

Palais Galliera / Musée de la Mode

10 avenue Pierre de Serbie

75016 Paris

http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/mode-et-textile/expositions-70/prochainement-446/le-bouton-et-la-mode/

-Liege Expo 14-18 ( 2 aout 2014 au 31 mai 2015)

 « J’avais 20 ans en 1914 » : gare des Guillemins, 4000 Liège,
« Liège dans la tourmente » : Musée de la vie wallonne, Cour des Mineurs, 4000 Liège

http://www.liegeexpo14-18.be

http://www.levif.be/info/reportages-photo/14-18-la-plus-grande-expo-du-monde-a-liege-photos/album-4000705825608.htm?nb-handled=true

 

Exposition “Death Becomes Her A Century of Mourning Attire”, October 21, 2014–February 1, 2015, MET MUSEUM

Gallery view      Gallery view

This Costume Institute exhibition explores the aesthetic development and cultural implications of mourning fashions of the nineteenth and early twentieth centuries. Approximately thirty ensembles, many of which are being exhibited for the first time, reveal the impact of high-fashion standards on the sartorial dictates of bereavement rituals as they evolved over a century.

The thematic exhibition is organized chronologically and features mourning dress from 1815 to 1915, primarily from The Costume Institute’s collection, including mourning gowns worn by Queen Victoria and Queen Alexandra. The calendar of bereavement’s evolution and cultural implications is illuminated through women’s clothing and accessories, showing the progression of appropriate fabrics from mourning crape to corded silks, and the later introduction of color with shades of gray and mauve.

The Anna Wintour Costume Center’s Carl and Iris Barrel Apfel Gallery orients visitors to the exhibition with fashion plates, jewelry, and accessories. The main Lizzie and Jonathan Tisch Gallery illustrates the evolution of mourning wear through high-fashion silhouettes. Examples of restrained simplicity are shown alongside those with ostentatious ornamentation. The predominantly black clothes are set off against a stark white background and amplified with historic photographs and daguerreotypes.

Information: http://www.metmuseum.org/exhibitions/listings/2014/death-becomes-her

Exposition ” Soie dentelle et hermine” Musée Sisi, à la Holfburg, Vienne, 24 avril – 01 février 2015

La robe rose

 

Les 10 ans du Musée Sisi

http://www.wien.info/fr/sightseeing/museums-exhibitions/10-years-sisi-museum 

Le Musée Sisi situé à la Hofburg fête son dixième anniversaire avec une exposition temporaire qui jette un regard furtif dans la garde-robe impériale de l’impératrice Elisabeth.

Le 24 avril 2004, le Musée Sisi a ouvert ses portes dans les Appartements impériaux de la Hofburg de Vienne. Depuis, plus de six millions de visiteurs ont pu admirer les quelques 300 pièces d’exposition issues de la vie de l’impératrice Elisabeth. À l’occasion du 10e anniversaire, l’exposition « Soie – Dentelle – Hermine » est organisée dans deux pièces des Appartements impériaux. Pour la première fois, deux robes, un peignoir de coiffage, un peignoir de bain, un ensemble en hermine, de la lingerie et différents accessoires de la légendaire impératrice sont présentés ensemble.

Une robe sort tout particulièrement du lot : elle vient de la collection du beau-fils de l’impératrice Elisabeth et a été mise aux enchères en 2012. Elle était emballée dans un carton de garde-robe insignifiant, dans lequel, outre la robe, d’autres objets et souvenirs de l’héritage de l’impératrice ont été conservés au fil des décennies. Ce carton de garde-robe et son contenu sont au centre du « Trabantenstube » tandis que vêtements, lingerie et fourrures sont présentés dans la salle d’attente des audiences.

 

 

 

Carnet de séminaire


Carnets de recherche